Comment réussir l’achat d’un fonds de commerce ?

Si vous avez décidé de vous lancer dans l'entrepreneuriat, racheter un fonds de commerce peut-être une solution intéressante pour vous. Afin d’éviter les écueils qui pourraient éventuellement survenir, il est capital de procéder à un diagnostic approfondi de l’affaire que vous souhaitez acquérir. Voici quelques éclaircissements pour vous permettre de voir plus clair dans ce projet de vie.

Un fonds de commerce c’est quoi ?

Un fonds de commerce comprend l’actif physique et immatériel d’une entreprise ou d’un commerce. De manière plus exhaustive, il s’agit pour le patrimoine corporel du matériel existant, des marchandises ou des matières premières, de l’outillage. Le patrimoine incorporel est constitué des employés, des clients, les marques ou encore le nom de l’entreprise.

Pour l’achat d’un fonds de commerce à Brest, se faire assister par un professionnel peut vous aider à avoir une approche plus claire de votre projet. En effet, le vendeur doit fournir toutes les informations nécessaires à une bonne estimation du fonds de commerce à céder. Cela englobe les termes du bail de location, la date d’acquisition du fonds à l’origine, l’état des créances, le chiffre d’affaires résultant des trois derniers exercices.

Quel est la procédure de reprise d’un fonds de commerce ?

Après avoir été tenu informé des points forts mais également des points faibles inhérents au commerce que vous souhaitez reprendre, une étude de marché approfondie vous permettra de vous édifier quant au futur exercice de votre activité.

Se renseigner sur les sociétés exerçant la même activité que la vôtre est impératif. Une concurrence agressive pourrait être un frein au développement de votre nouvel exercice. Les administrations de votre localité pourront vous édifier quant aux différentes modifications ou travaux prévus dans votre zone et qui pourraient impacter négativement votre travail.

Les formalités une fois les termes de la cession établies, elles se doivent d’être transmises aux employés de l’entreprise que l’acheteur sera obligé de garder aux termes initiaux prévus par le cédant. L’acte de vente devra ensuite détailler tous les termes et informations relatifs à la cession du fonds de commerce. Pour finir, en tant qu’acquéreur, vous devrez vous acquitter des droits d’enregistrement de l’acte de cession dans un journal d’annonce ainsi qu’au BODACC (Bulletin Officiel des Annonces Civiles et Commerciales). 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *